Philippe Cornu – Le bricolage spirituel, soyez zen ou le bouddhisme instrumentalisé.

Le bouddhisme est très souvent perçu comme une thérapie spirituelle ou un prêt-à-vivre pour un monde « zen ». C’est la plus visible de toute une série de simplifications ou de méprises dont il est victime. Ainsi, le bouddhisme ne serait pas une religion mais une philosophie, la méditation se réduirait à la pleine conscience, la compassion ne serait qu’une velléité du cœur … L’enjeu réel est le suivant: en réduisant le bouddhisme à un outil de développement personnel, le risque est grand d’en perdre le sens profond. Sait-on encore en Occident ce qu’implique l’engagement dans une vraie quête spirituelle ? Bref, comment transmettre au monde contemporain la sagesse libératrice du Bouddha sans la diluer, la déformer ou la figer ?

Conférence organisée par Deltae, à Bruxelles, le 18 septembre 2013.