Après Le monde selon Monsanto et Notre poison quotidien, voici le troisième numéro de la trilogie de Marie-Monique Robin. Les moissons du futur est une enquête résolument optimiste sur les remèdes possibles à la crise alimentaire qui touche la planète. Une enquête menée sur quatre continents dans lequel elle montre que l’agro écologie peut nourrir le monde.

Les moissons du futur sont dans la droite ligne des précédents documentaires de Marie-Monique Robin. Elle démonte ici les arguments de l’industrie agroalimentaire pour qui il n’y a pas d’alternative aux pesticides et qui prétend que l’agriculture bio entraînerait une baisse de la production de 40 % et une augmentation des prix de 50 %. Peu avant de débuter son enquête, Marie-Monique Robin avait rencontré à Genève Olivier de Schutter, le rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation des Nations Unies, qui dit exactement le contraire. Avec ce film, elle entend donc sortir du discours dominant qui prétend que si on sort de l’industrie agroalimentaire c’est la famine assurée. Elle va montrer au contraire que l’agro écologie permettrait de nourrir la planète. Tout en pointant les raisons qui expliquent qu’aujourd’hui encore un sixième de l’humanité ne mange pas à sa faim, cette investigation démontre que rien n’est inéluctable. Du Mexique au Japon, en passant par le Malawi, le Kenya, le Sénégal, les états Unis et plusieurs pays européens, Marie-Monique Robin a filmé des expériences d’agriculture familiale et biologique efficaces d’un point de vue agronomique, économique et écologique. Elle montre que  » l’on peut faire autrement  » pour résoudre la question alimentaire en respectant l’environnement et les ressources naturelles, à condition de revoir de fond en comble le système de distribution des aliments et de redonner aux paysans un rôle clé dans cette évolution indispensable à l’avenir de l’humanité.

Source : RTBF, le site de la Radio Télévision Belge Francophone.