« La psychiatrie est probablement la force la plus destructive qui ait affecté la société les soixante dernières années. » Thomas Szasz, Professeur honoraire en psychiatrie.

Un tissu de mensonge … Les drogues psychiatriques ce sont  une histoire de gros sous: des psychotropes qui alimentent une industrie psychiatrique de 330 milliards de dollars, sans le moindre traitement efficace. Le coût en vies humaines est encore plus dévastateur: ces drogues psychiatriques tuent à l’heure actuelle près de 42,000 personnes par an. Et le bilan ne cesse de grimper.

Ce documentaire prenant, qui contient plus de 175 interviews avec des avocats, des experts de la santé mentale, des familles de victimes et d’anciens patients rescapés, révèle l’horreur des drogues psychiatriques et dénonce une entreprise commerciale très lucrative, sans pitié et bien huilée.




INTRODUCTION

Les psychiatres voudraient vous faire croire à une épidémie de maladies mentales, et que les psychotropes sont le remède… Pendant des décennies, ils se sont efforcés de convaincre le public que leurs drogues psychiatriques étaient indispensables pour résoudre les problèmes de la vie courante. Mais demandez à n’importe quel psychiatre – comme nous l’avons fait – et il reconnaîtra qu’il ne connaît aucun remède pour soigner la maladie mentale. Pourtant, les traitements qu’il inflige à ses patients – qui ne reposent sur aucune science – ont des conséquences désastreuses sur la société.

PARTIE 1: LES PRESCRIPTIONS ABUSIVES DE PSYCHOTROPES

Depuis 1952, le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM) – la bible qui permet à la psychiatrie d’encaisser tant d’argent – est passé d’un petit livret énumérant 112 « troubles mentaux » à un volume épais de 886 pages énumérant 374 troubles …

PARTIE 3: L’INVENTION DE NOUVELLES MALADIES

Chaque jour voit son lot de nouvelles maladies mentales. D’où viennent-elles? Des psychiatres, dont le DSM permet de coller aujourd’hui une étiquette de « malade mental » à n’importe qui sur Terre…Il existe une pilule pour chaque maladie, et l’on ne dit ni au grand public ni aux patients à quel point ces psychotropes sont dangereux.

PARTIE 4: LES FAUSSES EXPÉRIMENTATIONS 

Aucun test de laboratoire ne permet de vérifier ou en mesurer le moindre trouble mental. C’est une histoire de gros sous. La recherche sur les drogues psychiatriques est très subjective et abonde en résultats manipulés… FAIT: Vu les sommes énormes en jeu, les expérimentations que les psychiatres mènent sur des enfants se multiplient à une vitesse infernale, avec 323 études terminées ou en cours.

PARTIE 5 : L’ALLIANCE DES DEALERS 

Comme les psychotropes ne peuvent pas être vendus légalement sans ordonnance, les firmes pharmaceutiques  embauchent des psychiatres pour promouvoir les psychotropes dans le milieu psychiatrique et médical… Un professeur en psychiatrie réputé peut recevoir plus d’un demi-million de dollars par an de la part des firmes pharmaceutiques. C’est pourquoi les psychiatres font une promotion énergique des psychotropes dans le milieu universitaire …

PARTIE 6 : LA CRÉATION D’UNE CLIENTÈLE

Aujourd’hui, les firmes pharmaceutiques dépensent plus de 5,3 milliards de dollars par an pour le marketing de psychotropes – presque neuf fois plus qu’il y a dix ans. Résultat: les ventes mondiales de psychotropes ont atteint 80 milliards de dollars par an. Pendant ce temps, les psychiatres refusent de considérer l’étendue des tragédies qu’ils laissent dans leur sillage.

PARTIE 7 : DES EFFETS PAS SI SECONDAIRES 

Pourquoi les psychiatres ne peuvent-ils pas prédire les effets secondaires que vous pourriez ressentir? Parce qu’aucun d’eux n’a la moindre idée de la façon dont leurs médicaments agissent. FAIT: Les psychotropes tuent environ 42 000 personnes par an.

PARTIE 8 : LES FAITS 

Les psychiatres veulent vous faire croire que leurs psychotropes sont « efficaces et sans danger » vu qu’ils sont « experts en matière de santé mentale » et que vous ne l’êtes pas. Mais de nombreux cas montrent qu’il peut s’avérer désastreux d’avoir confiance en eux.